Med-Hycos - le Logiciels

Le Projet

Les Activités

Les Données

Les Logiciels


La Méditerranée

L'Histoire de l'Eau

Climat, Météorologie

La mer Méditerranée

L'eau douce

 


Base de connaissance

Recherche

Base de données

Pays

 


   ACCUEIL


Contact

MED-HYCOS - MANUEL D'UTILISATEUR

Sommaire

1 Vue d’ensemble et installation

1.1 Le matériel nécessaire
1.2 Les produits informatiques nécessaires
1.3 Installation
1.4 Installation des produits pour la connexion à la base Oracle
2 Utilisation
2.1 " Options "
2.1.1 " Options " – Les paramètres optionnels
2.1.1.1 "  General Options "
2.1.1.2 " Oracle "
2.1.1.3 " Operator "
2.1.1.4 " Miscellaneous "
2.1.2 " Browser "
2.1.2.1 " Eumetsat "
2.1.2.2 " PRC-Montpellier "
2.1.3 " Exit "
2.2 " DCP "
2.2.1 " Retrieve Log "
2.2.2 " Day list Log "
2.2.3 " Error Log "
2.2.4 " Get Messages "
2.2.5 " New Assimilation "
2.2.6 " DCP Data Forms "
2.2.6.1 "  View News "
2.2.6.2 " Edit Tool "
2.2.6.3 " By Station "
2.2.7 " Update Access Tables "
2.2.8 " DCP Stations Table "
2.3 "  Window "
2.3.1 " Cascade "
2.3.2 " Tile Horizontal "
2.3.3 " Tile Vertical "
2.3.4 " Arrange Icons "
2.4 " Data view "
2.4.1 " Oracle Data View "
2.4.2 " ACCESS Data View "
2.4.3 " Oracle Inventory "
2.4.4 " ACCESS Inventory "
2.4.5 " Stations Description "
2.5 " Data processing "
2.5.1 " Convert Levels <> Discharges"
2.5.2 " Rating Curves "
2.5.3 " Query Builder "
2.5.4 " Import Data "
2.5.4.1 " Import Data In ACCESS tables"
2.5.4.2 " Import Data In Rating curve table"
2.6 " Map Manage & View "
2.6.1 " Map View "
2.6.2 " Access Map Manage "
2.6.3 " Info Map "
2.6.4 " Update Access from Oracle "
2.6.5 " Oracle Map Manage "
2.7 " Utilities "
2.7.1 " New Database "
2.7.2 " Compact & Repair Database "
2.7.3 " Make Replica "
2.7.4 " Synchronize "
2.8 " Help "
2.8.1 " About "
2.8.2 " Manual "
2.8.3 " Readme "
3 La base de données ACCESS

Vue d’ensemble et installation


Les outils compris dans le programme permettent :
 
  • La manipulation des données hydrologiques enregistrées dans une base de données "locale " pour l’utilisateur
  • La visualisation et l’importation de données situées sur le serveur " éloigné " Oracle du site Med-Hycos
  • La récupération de données acquises en temps réel par le réseau de stations automatiques du projet Med-Hycos (PCD –plate-forme pour la collecte de données).
  • L’objectif est de donner aux utilisateurs divers outils, qui regroupent les taches effectuées par les hydrologues des services nationaux, relatives aux stations de mesure automatique du projet Med-Hycos, la maintenance d’une base de données hydrologiques, la connexion avec le site Med-Hycos etc.


Ce produit est conçu pour satisfaire le besoin d’outils informatiques spécifiques pour un utilisateur dans le domaine de l’hydrométéorologie. Ainsi, on ne peut s’attendre à avoir avec ce produit la puissance d’un produit spécialement conçu pour la représentation graphique de données ou la représentation de données égale à celle d’un tableur comme Excel. Néanmoins il contient des fonctions qui regroupent la visualisation graphique, un tableur, la maintenance de la base de données, l’interface ACCESS – Oracle, l’accès Internet à la base Oracle de Med-Hycos et au site Eumetsat (à Darmstadt où se fait la collecte des données des PCD par satellite).

Le matériel nécessaire

Le matériel informatique nécessaire pour pouvoir utiliser le programme se résume à un PC avec plus de 8 Mo de mémoire vive, espace libre sur disque dur supérieur à 100 Mo, imprimante, accès au réseau Internet, écran et carte écran assurant une résolution au-dessus de 600*400 pixels.

Les produits informatiques nécessaires

Le programme utilise l’environnement Windows’95 et peut être installé sous toutes les versions postérieures, ainsi que sous Windows NT.

Etant donné que la base de données est fournie avec le programme, il n’est pas absolument nécessaire d’avoir Microsoft Office ou ACCESS. Toutefois le besoin de consulter la base de données d’une manière plus directe et moins contrôlée exige que l’on dispose d’une installation d’ACCESS’97.

Avec le produit présenté ici et exclusivement pour les utilisateurs de la base " distante " Oracle sera nécessaire d’installer le produit Oracle : SQL*Net version 2.3.4.

Le produit assure l’interfaçage entre le réseau TCP/IP (Intra Net et Internet) et les modules d’accès à la base Oracle. Ce produit est fourni exclusivement aux utilisateurs cités.

Il n’est pas nécessaire pour le programme Data Manager d’installer des drivers ODBC Oracle ou ACCESS, par contre ODBC est nécessaire pour accéder à la base ACCESS à partir de l’application cartographique – MedMap.

Installation

Le paquetage d’installation contient 15 fichiers : le programme setup.exe ; la liste d’installation : setup.lst ; 13 fichiers compressés en format CAB et un fichier compressé qui contient les produits nécessaires pour la connexion avec la base distante Oracle : oo4o805.exe.

L’installation du programme se fait à travers une interface banalisée  setup.exe.

Au cas où le programme demande un redémarrage ou un remplacement de fichiers déjà existants, il faudra poursuivre l’installation après le redémarrage et si possible garder les fichiers les plus récents.

Il n’est pas conseillé de changer le répertoire de travail donné par défaut. Dans le cas general l’application MedDat et l’application cartographique utilisent le même répertoire pour trouver la base de données. Ce repertoire se trouve dans le repertoire " Program files " et porte le nom " Med-hycos ".

Installation des produits pour la connexion à la base Oracle

Dans le cas où vous voudriez accéder aux données hydrologiques sur le serveur Oracle du CRP Med-Hycos, il vous sera nécessaire d’avoir une liaison Internet par câble ou par modem. Dans ce cas vous devez installer SQL*Net.
D’abord il faut extraire sur le disque dur le contenu de l’archive oo4o805.exe qui est fournie pour assurer la connexion avec la base distante Oracle uniquement aux utilisateurs agréés sans droit de redistribution. Le fichier se trouve dans le repertoire Oracle du CD-ROM Med-Hycos.
Du répertoire où cette archive est extraite choisir le répertoire win32/install et lancer l’exécutable Setup.exe. De la liste optionnelle, il faudra installer SQL*Net 2.3.4.
Cette installation crée une entrée dans le menu Démarrer - Programmes " Oracle pour Windows 95 ". De cette entrée choisir " SQL*Net easy configuration ".

3.1. Dans la première fenêtre choisir : " Add database alias ". Dans le champ blanc entrer " world ".

3.2. Pour le protocole choisir " TCP/IP ".

3.3. Pour le nom de l’hôte introduire le nom du serveur Web de Med-Hycos " medhycos.mpl.ird.fr " ou bien le nom substitué dans le fichier  ‘’hosts’’ fourni avec l’installation de Data Manager.

3.4. Dans le champ " data base instance " introduire " HMD ". Sauver la configuration et quitter le menu.
Apres le redémarrage du système d’exploitation Windows vous pouvez tester la connexion avec la base distante.

4. Tests à effectuer

4.1. Le premier test vérifie la connexion TCP/IP : à partir d’un écran DOS taper " ping medhycos.mpl.ird.fr ". Si la machine distante répond, vous avez la connexion TCP/IP. Dans le cas contraire vérifier si le fichier " hosts " (répertoire Windows) contient la ligne correspondante au serveur Med-Hycos. Si elle n’y est pas, ajouter la à partir du fichier " hosts " fourni avec l’installation de Data Manager (répertoire " Program Files\MedDat ").

4.2. Le deuxième test vérifie la connexion avec la base de données : à partir d’un écran DOS taper " tnsping world ". Si la machine distante répond, vous avez la connexion avec la base de données distante. Sinon, vérifier la concordance entre le nom d’hôte dans le fichier " hosts " et le nom d’hôte introduit dans " SQL*Net easy configuration ". Au besoin réinstaller SQL*Net.
 

Utilisation

Après l’installation du programme " Med-Hycos Data Manager ", un raccourci sera présent dans le menu Démarrer de Windows. Vous pouvez donc le démarrer à partir de ce raccourci.

Règles générales de lecture : Entrées du menu - en caractères gras entourés de parenthèses ; Cadres et panneaux – en italique souligné entourés de parenthèses ; Boutons – en italique entourés de parenthèses ; tables de la base de données – entre parenthèses [tbs25].

Le programme affiche une fenêtre principale avec une ligne de menus :

" Options "
" Options " – Les paramètres optionnels

Les paramètres optionnels peuvent être changés après l’installation.

"  General Options "

Les noms de la base de données ACCESS ; le répertoire de travail ; le répertoire qui va contenir les archives de messages PCD.

" Oracle "

Le "Database Alias" utilisé pour SQL*Net, le nom d’utilisateur Oracle et le mot de passe pour la base distante Oracle. Le champ DSN n’est plus utilisé.

" Operator "

L’adresse de la page web du site Eumetsat où l’on introduit le nom de l’opérateur et le mot de passe ; l’adresse de la page web du site Eumetsat que l’on interroge pour accéder aux données des stations PCD du projet Med-Hycos ; le nom de l’opérateur et son mot de passe.

" Miscellaneous "

Différentes options relatives à la tâche automatique du programme : le mode de fonctionnement ; les périodes d’interrogation de la base Eumetsat et la mise à jour de la base Oracle (uniquement disponible pour le service opérationnel du CRP Med-Hycos à Montpellier).

Il est important de mentionner que le mode " Automatique " n’exclut pas le démarrage manuel de différentes procédures, toutefois il faudra éviter de le faire tandis qu’une procédure automatique est déjà activée (transfert Internet ou transfert ACCESS >> Oracle ). Il faut savoir que les procédures automatiques exigent au plus une dizaine de minutes chacune, et qu’ainsi elles doivent être terminées dans les 15 minutes qui suivent l’heure imposée. Ainsi, si l’on fixe l’heure d’interrogation d’Eumetsat à 10h, la procédure sera achevée à 10h15, à 11h15 sera effectuée la procédure de mise à jour de la table multivariable dans la base ACCESS. La mise à jour des tables mono-variable (uniquement pour les stations PCD) dans ACCESS doit être effectuée manuellement.

" Browser "
" Eumetsat "

Par cette entrée du menu vous pouvez charger le browser incorporé dans le programme qui vous donnera l’accès à travers le réseau Internet au site Eumetsat. Par cette connexion vous pouvez voir vos données relatives aux PCD sans avoir recours aux procédures automatisées du programme.

" PRC-Montpellier "

Connexion Internet au site du Centre Pilote Régional de Med-Hycos à Montpellier. Vous pouvez accéder aux pages web et aux données de la base Oracle de Med-Hycos à travers l’application cartographique démarrée à partir du site web Med-Hycos.

" Exit "
Par cette entrée du menu vous pouvez quitter le programme.

" DCP "
" Retrieve Log "

Ouvre une fenêtre avec la liste des fichiers récupérés à partir du site web – Eumetsat.

" Day list Log "

Ouvre une fenêtre avec la liste des fichiers traités (assimilés) par le programme. Les données issues des messages sans erreur trouvés à l’intérieur de ces fichiers sont déjà incorporées dans la table multivariable de la base de données ACCESS.

" Error Log "

Montre les erreurs issues à la suite de la lecture des données. Les données des messages dans les quels sont trouvées ces erreurs ne sont pas incorporées dans la base, mais restent encore utilisables. Au cas où le texte descriptif de l’erreur contient la phrase " FOUND in DATABASE ", le message à été déjà corrigé et les données relatives ont été trouvées dans la base de données, toutefois il est toujours possible que les données soient déjà dans la base, mais le programme n’a pas pu les identifier. Ce dernier cas intervient lorsqu’une erreur a été trouvée dans l’entête même du message (le numéro de station, la date et l’heure n’ont pas été identifiés).

Les trois dernières fenêtres sont attachées à des fichiers synonymes qui se trouvent dans le répertoire de travail. Vous pouvez les éditer dans le programme ou bien avec un éditeur texte quelconque, changer leur contenu et ajouter des remarques. Les nouvelles lignes y sont ajoutées par le programme lors de la récupération automatique (ou manuelle) et de l’assimilation de données.

" Get Messages "

Lance la procédure de récupération des messages issus des stations automatiques (PCD) à partir du site Eumetsat. En mode automatique, la procédure se met en marche à l’heure indiquée dans " Options " - "  Options " - " Miscellaneous " et n’exige pas l’intervention de l’opérateur. En mode manuel, vous devez d’abord utiliser le bouton " Operator Login ", pour vous connecter au site Eumetsat et faire passer votre nom d’utilisateur et votre mot de passe. Ensuite vous pouvez soit cliquer sur une des deux listes sur la droite de la fenêtre, soit sur le bouton " Retrieve Stations ". Le choix à partir de la liste au milieu récupère les fichiers complets par station (tous les messages pour cette station qui se trouvent sur le serveur Eumetsat, en général pour les cinq derniers jours) ; Le choix à partir de la liste de la droite récupère les nouveaux messages pour la station correspondante (c’est à dire ceux qui n’ont pas encore été récupérés par la même action).

Le bouton " Retrieve Stations " démarre une procédure cyclique pour récupérer tous les fichiers (cinq derniers jours) complets pour toutes les stations dont le couple [numéro station - numéro eumetsat] est présent dans la liste au milieu de la fenêtre. Vous devez ensuite décompresser les fichiers récupérés en cliquant sur le bouton " UnTar New Files ". Cette procédure lit les fichiers récupérés en mode binaire (à cause de leur format UNIX), change les caractères non lisibles en point d’interrogation à fin qu’ils soient lisibles par des éditeurs Windows et le programme lui-même en format ASCII (fichiers PCD). Ensuite le programme vous propose de déplacer les fichiers TAR (format UNIX) dans le répertoire d’archivage (ils se trouvent à ce moment dans le répertoire de travail). Il faut savoir que les fichiers TAR récupérés du site Eumetsat sont stockés avec un nom composé par : le numéro eumetsat de la station, la date et l’heure précise de leur réception. C’est à dire qu’il n’y a pas de réelle possibilité de recouvrement de messages (fichiers), alors qu’à l’intérieur des fichiers les données se recouvriront d’autant plus que la période de récupération est plus petite. Etant donné que les messages des PCD sont conservés cinq jours sur le site, une récupération tous les jours recouvrira les quatre jours précédents le jour même et cela tous les jours. Cet effet donne une plus grande fiabilité au système et le ‘’sur stockage’’ ne concerne que les données brutes en format TAR, qui peuvent être effacées à fur et à mesure en utilisant les outils système (Explorer). La procédure de récupération des messages des PCD lancée avec " Get Messages " est très étroitement liée à la façon dont est composée la page web correspondante du site Eumetsat. Ceci dit si la structure ou le fonctionnement de la page sont changés par le service, il est possible que la procédure ne puisse plus assurer la récupération. Dans ce cas il sera nécessaire de synchroniser la procédure avec les changements de fonctionnement. Au cas échéant les fichiers TAR peuvent être récupérés avec le browser, décompressés avec un Zip (ou avec le programme) et les fichiers PCD placés dans le répertoire de travail après quoi ils seront traités de la même façon.

" New Assimilation "

Traite les messages stockés en format ASCII (fichiers avec une extension PCD) dans le répertoire de travail. En mode automatique, ce traitement est effectué dans l’heure qui suit l’heure de la réception du site Eumetsat. En mode manuel, vous devez utiliser l’entrée du menu " DCP " - " New Assimilation ". Le traitement consiste à lire successivement tous les fichiers avec extension PCD se trouvant dans le répertoire de travail (suite à une réception antérieure) ; détecter les messages avec leurs données correspondantes : numéro de station, date et heure, données hydrologiques diverses ; vérifier les données ; les intégrer dans la table multivariable de la base ACCESS. A la suite de ce traitement les fichiers reçoivent un nouveau nom (par ex Cr685) composé par les lettres Cr (code CREX) et un chiffre allant de 100 à 999. Ces messages sont ensuite stockés dans le sous - répertoire ‘’Archiv’’ du répertoire de travail, d’où ils peuvent être extraits et retraités en utilisant les fonctionnalités du programme. Les fichiers destinés à un futur traitement sont copiés du sous-répertoire ‘’Archiv’’ dans le sous-répertoire ‘’Cs’’.

Apres le traitement, dans la liste haut droite se trouvent les noms des fichiers traités suivis par les messages d’erreurs identifiées à l’issue du traitement. Dans la liste haut gauche, se trouve la liste complète des fichiers du sous - répertoire ‘’Archiv’’. Pour corriger une erreur dans un message précis, vous devez d’abord sélectionner le nom du fichier Cr??? correspondant dans la liste droite. Le texte du message apparaîtra dans la partie inférieure de la fenêtre. Si vous cliquez sur la ligne contenant le message d’erreur (de la liste au-dessus), le programme va positionner le marqueur sur la ligne correspondante du fichier déjà ouvert à l’édition. Notez que certains messages peuvent contenir une valeur négative pour le niveau de l’eau horaire et une valeur positive pour la valeur maximale. Cette combinaison n’est pas gérée par le programme et il donne un message d’erreur. Dans ce cas donnez le même signe aux deux valeurs. Après avoir fait les corrections, sauvez le fichier et passez au suivant ou fermez la fenêtre. Les fichiers corrigés vont être traités lors de la suivante séquence réception - traitement.

" DCP Data Forms "
"  View News "

Montre un bref aperçu des derniers messages reçus et enregistrés dans la table multivariable ACCESS. La fenêtre comporte la date, l’heure, les noms et numéros des stations de la dernière réception.


 
 

" Edit Tool "

Donne la possibilité de corriger les données déjà incorporées dans la table multivariable de la base ACCESS. Les champs sont visualisés en débutant par la dernière heure. Ainsi les champs dont les noms finissent en ‘’_1’’ correspondent à l’heure indiquée en haut de page (HH), les champs en ‘’_2’’ à l’heure HH-1 et les champs en ‘’_3’’ à l’heure HH-2. Les corrections sont prises en compte après passage sur un autre champ (ou avec le bouton "Update") et ne sont pas récupérables. Le passage à une autre date ou heure se fait par l’outil en bas de la fenêtre. Vous pouvez à priori ajouter un enregistrement non-existant ou en effacer un mais il ne faut pas oublier que les changements effectués dans cette fenêtre ne sont pas récupérables.

 
" By Station "

Donne une vue des données par station. Elle ne comporte que les données de l’heure de l’émission (l’heure HH) et sert à avoir une vue générale sur les données de la station automatique. Vous avez aussi la possibilité de visualiser en mode graphique les différentes séries de données issues de la station. Les graphiques ne sont pas interactifs et ne sont destinés qu’à vérifier l’intégrité des données. Vous pouvez changer la station à visualiser par l’outil situé en bas de la fenêtre.

" Update Access Tables "

Cet outil comporte deux importantes fonctionnalités. La première est de transférer les données relatives aux stations automatiques du réseau Med-Hycos enregistrées dans la table multivariable vers les tables mono variable (les deux sont dans la base de données ACCESS). La seconde sert à calculer les valeurs synthétiques des variables résultantes (précipitation horaire, précipitation journalière, précipitation mensuelle, température moyenne journalière, etc.) à partir des valeurs mesurées par les stations au pas de temps horaire (la valeur retenue de la précipitation horaire est celle du cumul " absolu ", c’est-à-dire à partir de l’installation de la station). Vous disposez sur la gauche de la fenêtre de la liste des stations PCD. Sur la droite, vous pouvez choisir entre deux panneaux, portant sur les deux fonctionnalités citées.

Le premier panneau " Populate hourly tables" vous permet de charger les tables mono variable du type [tbsXX]. Vous devez choisir une station, cliquer les cases correspondantes aux variables, définir une période de mise à jour avec les cases du cadre en bas de la fenêtre (le bouton " SET " permet de voir les périodes qui existent déjà dans les tables mono variable) et appuyer sur un des boutons " Add ", " Update " ou " Add & Update ". La confirmation ou le rejet du chargement se fait par les boutons "Commit" et " Discard ". A priori jusqu’au moment de la confirmation, les changements peuvent être rejetés, mais il est déconseillé de commencer une nouvelle opération avant d’avoir confirmé ou rejeté la précédente.

Le deuxième panneau " Populate Resulting Tables " sert à calculer les valeurs synthétiques des variables résultantes (pour l’instant précipitation horaire, journalière et mensuelle).

Comme pour le premier panneau, vous devez choisir une station, cliquer les cases correspondantes au pas de temps, définir une période de mise à jour avec les cases du cadre en bas du cadre "SELECT Period of Data Update "  (le bouton " SET " permet de voir les périodes qui existent déjà dans les tables mono variable résultantes) et appuyer sur un des boutons "Add", "Update" ou " Add & Update ". La confirmation ou le rejet du chargement se fait par les boutons "Commit" et " Discard ". Remarquez que la précipitation horaire " cumul absolu " est d’abord stockée dans la table [tbs99], ensuite à la suite du calcul comparatif sont évaluées les valeurs réellement correspondantes au cumul horaire, qui sont stockées dans la table [tbs21]. En mode automatique, cette fenêtre est activée à l’heure de mise à jour de la base Oracle et uniquement pour l’utilisateur du CRP-Medhycos. Dans ces conditions, les tables ACCESS et la base Oracle sont mises à jour pour toutes les stations et toutes les variables horaires provenant des PCD (précipitation synthétique uniquement pour l’horaire).

" DCP Stations Table "
Montre la table contenant les informations relatives aux stations PCD. C’est à partir de cette table que sont formées les listes de stations pour les fonctionnalités " Get Messages " et " Update Access Tables ". Cette table définit les numéros des stations dont les messages seront recherchés dans la base du serveur Eumetsat. En rajoutant un nouveau numéro, vous allez pouvoir récupérer les données de la nouvelle station PCD. Avant de le faire, il faudra penser à ajouter la ligne correspondante dans l’inventaire de la base ACCESS (table [HMSCD10_L] accessible à partir de l’entrée du menu " ACCESS Inventory "  et aussi " Import Data In ACCESS tables " ).


 
 

"  Window "
" Cascade "

Ces quatre fonctionnalités changent la répartition visuelle des fenêtres ouvertes simultanément dans la fenêtre principale de l’application.

" Tile Horizontal "
" Tile Vertical "
" Arrange Icons "

" Data view "
" Oracle Data View "

Donne accès aux utilisateurs distants de la base Oracle sur les données stockées sur le serveur Oracle du site Med-Hycos. Cette fenêtre comporte un système complexe de visualisation, d’édition et de transfert de données. A partir du menu, vous devez d’abord choisir le pas de temps et ensuite la variable désirée.

Néanmoins, après avoir ouvert la fenêtre de visualisation vous pouvez jouer sur les variables du même pas de temps pour les visualiser simultanément dans le même graphique. Le choix de l’intervalle temporaire peut se faire aussi avant l’ouverture de la fenêtre de visualisation mais peut aussi être fait ensuite avant de visualiser les données d’une autre station.

Cette fonctionnalité exige une connexion Internet relativement rapide si l’on veut accéder à de volumineux jeux de données tels des données horaires ou portant sur plusieurs années. Ceci dit, essayez de réduire l’intervalle de temps requise au cas où votre connexion est trop lente. Le nom de la station dont les données sont visualisées dans la table gauche est affiché en haut à gauche. Sur sa droite est le champ correspondant au pays. Si la station à un numéro WMO, il est affiché à la droite du cadre supérieur. La variable actuelle est affichée dans un cadre à part sur la gauche "Variable to show". Elle peut être changée avec une autre en respectant les valeurs possibles du même pas de temps. Un cadre sur le haut de la fenêtre ("Graph Options ") donne accès à différents types de présentation du graphique : en lignes, en colonnes (bars), en 3D, avec une ligne marquant la moyenne, la tendance (‘’trend’’), les lignes correspondantes aux marges de la déviation standard, la corrélation graphique entre deux séries etc.

A la droite du cadre avec les commandes, une ligne verticale regroupe plusieurs boutons en relation avec la représentation des objets graphiques. Ainsi vous pouvez choisir entre : visualiser les points distincts des valeurs (" M ") et non-pas les lignes qui les relient (" S ") ; une représentation logarithmique (" Lg ") ou sur une base de pourcentage du total (" %b ") ; visualiser la légende (" L ") ; visualiser le titre (" T ") ; diminuer ou augmenter l’épaisseur des lignes (" +L ", " -L ") ou la grosseur des points (marqueurs) (" ++ ", " -+ ") ; le bouton " C " change le comportement du cadre intitulé " Avg or Cum ". Ces boutons sont à comportement On/Off, mais certains d’entre eux agissent seulement dans un sens, tels (" +L ", " -L ") et (" ++ ", " -+ "), pour le sens inverse utilisez le bouton avec le signe négatif.

Sur la droite de la fenêtre sont situées les commandes principales de la fenêtre. Du haut en bas : les commandes relatives aux changements effectués dans la table de données, (dans le cas d’un utilisateur distant de la base Oracle, les changements ne sont pas permis et seul le bouton " Transfer to ACCESS " est accessible). Les commandes relatives à la visualisation : " Add Graph " (ajoute la série de la variable actuelle dans la représentation graphique), " Clear " annule la représentation graphique, " Add to Value " ajoute les valeurs de la variable actuelle aux valeurs de la représentation graphique existante et visualise les nouvelles valeurs dans une seule série ; les commandes relatives à des informations supplémentaires tels l’information générale sur la station (" Gen Info ") et l’information statistique (" Stat Info ") sur la série de données actuelles ; les commandes relatives à la copie des données ou le graphique dans le presse-papiers de Windows (" To Clip "), imprimante (" Print ") ou dans un fichier texte (" To text "). Le cadre intitulé " Avg or Cum " permet de calculer et de visualiser des valeurs synthétiques cumulées ou moyennées sur un intervalle de temps supérieur au pas de temps des données originales dans la base de données (en fonction du bouton " C " et le choix effectué dans le cadre).

Le cadre à trois possibilités (" U ", " A ", " & "), situé haut droite, sert à régler le transfert de données Oracle vers la base locale ACCESS : la première option permet uniquement la mise à jour d’enregistrements existants dans les deux bases ; la deuxième ajoute dans ACCESS les enregistrements d’Oracle qui n’existent pas dans ACCESS ; La troisième option permet de copier toutes les données Oracle pour la période indiquée dans la base ACCESS (toutefois s’il existe des enregistrements dans ACCESS qui n’ont pas d’équivalent en date sous Oracle, ils ne seront pas effacés ni mis à jour). Le cadre intitulé " Period begin " vous permet de changer la période désirée de données à charger en mémoire en choisissant une autre année début et / ou fin de période. Le cadre "More" vous permet de changer la densité des labels et / ou le pas de l’axe horizontal, ainsi que le début et la fin des données à visualiser (la période à visualiser est toujours inférieure ou égale à la période chargée en mémoire).

Il est important de noter que pour l’exportation en format texte il est recommandé d’utiliser un format représentant l’année en quatre chiffres quand les données contiennent des dates antérieures au 1.1.1930 (p.ex. dd-mm-yyyy ).

" ACCESS Data View "

Cette fenêtre est strictement identique à la précédente sauf en ce qui concerne la mise à jour des données. Comme elle est relative aux données locales de l’utilisateur, vous avez tous les droits de mettre à jour, éditer, et effacer des enregistrements. Les boutons "Commit" et " Discard " servent à confirmer ou rejeter la série précédente de changements effectués. Le bouton " Transfer to Oracle " est actif seulement pour l’utilisateur Oracle du PRC Med-Hycos.

" Oracle Inventory "

La fenêtre donne accès à l’inventaire de la base Oracle du PRC Med-Hycos. Le tableau montre les enregistrements des triples [station-variable-pas de temps] ouverts à lecture aux utilisateurs extérieurs. Les enregistrements sont visualisés par station. Le passage d’une station à la suivante se fait par les boutons " Next " et " Previous ". Le numéro Oracle de la station est affiché en haut de la fenêtre. Pour les utilisateurs distants, les boutons "Update", "Commit" et " Delete " sont inactifs, néanmoins ils peuvent copier toutes les lignes correspondantes de la station actuelle dans l’inventaire ACCESS de leur base de données locale en utilisant le bouton " Copy Inventory to ACCESS " situé en haut de la fenêtre. Le bouton " Analyse This Station " lance une procédure d’analyse statistique simple. Elle aboutit à l’extraction et au calcul des valeurs suivantes : nombre d’enregistrements ; début et fin de la série de données présentes dans la base ; pourcentage effectif de l’intervalle de temps couvert par les données dans la base ; valeur moyenne de toute la série ; déviation standard de la série ; variance de la série ; première date correspondant au maximum absolu de la série ; valeur du maximum ; première date correspondant au minimum absolu de la série ; valeur du minimum. Si vous analysez plusieurs entrées les résultats seront ajoutés en bas de la table. Avec le bouton " Print " vous pouvez imprimer le contenu de la table résultante.

" ACCESS Inventory "

La fenêtre donne accès à des fonctionnalités semblables à celles de " Oracle Inventory ". Les différences portent sur le regroupement des entrées. Ici toutes les entrées [station-variable-pas de temps] sont rassemblées dans une seule table. Ainsi, l’analyse portera sur toutes les tables de type mono-variable dans la base de données ACCESS. Le bouton " Print " imprime l’analyse sur l’entité de la base ACCESS.

Deux analyses de type rapport sont disponibles : la première porte sur la période entière de données disponibles, la deuxième sur les deux derniers mois. Ces deux rapports comportent moins de données et sont exportables sur fichier, imprimante ou sous format Microsoft Mail.

" Stations Description " :

Cette fenêtre donne access aux données relatives au descriptif des stations. Vous pouvez consulter, rajouter et modifier les données dans la table [STATDESC] dans Access ou Oracle. A noter que ces données sont utilisées pour localiser les stations sur la carte et elles apparaissent dans la fenêtre " General Information About The Station ".

" Data processing " :

" Convert Levels <> Discharges " :

Cette fenêtre permet la conversion entre niveau d’eau et débit dans les deux sens. L’utilisateur peut spécifier le sens de la conversion, le début et la fin de données à convertir, ainsi que l’agrégation des données (les entrées correspondantes dans l’inventaire doivent exister). Pour pouvoir convertir des données une ou plusieurs courbes de tarage doivent être choisies en cliquant sur la date fin correspondante à la courbe dans la liste intitulée : " Existing End Dates ". Le processus de conversion est déclenché avec le bouton " Go ". A la suite de la conversion le label ‘State’ change en label ‘Q-READY’ ou bien ‘H-READY’. A ce moment l’utilisateur peut sauvegarder le résultat en cliquant sur le bouton " Store ". Cette opération peut être confirmée ou rejetée avec les boutons " Commit " et " Discard ".

" Rating Curves " :


Cette fenêtre sert à visualiser et traiter les courbes de tarage. La courbe à visualiser est choisie à partir du nom de la station correspondante et la date fin correspondante à la courbe particulière. Les valeurs niveau-debit sont visualisées dans un tableau sur la gauche de la fenêtre. L’utilisateur peut corriger les valeurs dans les deux colonnes mais en gardant l’incrément positif vers le bas. Des paires niveau-debit peuvent être rajoutées ou effacées avec les boutons " Add Level " et " Del Level ". Une courbe entière peut être supprimée avec le bouton " Del Curve ". Les deux premières opérations doivent être suivies par une commande " Store " qui va garder les modifications effectuées sur la courbe. La commande " Store " elle-même peut être confirmée ou rejetée avec un des boutons " Commit " et " Discard ". La commande " Refresh " sert à visualiser les modifications apportées dans le tableau à gauche après l’utilisation de la commande " Store ". Notez que le marqueur n’est pas visible dans le tableau mais après avoir cliqué sur une case le marqueur est positionné à la fin du chiffre et vous pouvez utiliser la touche BACKSPACE pour effacer vers la gauche ou les touches ‘0’ à ‘9’ pour écrire un chiffre. Si la case ‘Add new’ est cochée, la nouvelle courbe sera affichée avec l’ancienne. Vous pouvez copier les données et le graphique dans le presse-papiers de Windows, exporter la courbe dans un fichier texte ou imprimer le graphique.

" Query Builder " :

L’outil " Query Builder " sert à extraire de la base de données (Oracle ou ACCESS) une information synthétique et ciblée sur un ou plusieurs types de données du même ou de différents niveaux d’agrégation. L’utilisateur doit commencer par le niveau le plus élevé de la requête et rajouter autant de champs qu’il est nécessaire en respectant la règle de ne pas remonter de niveau. Les champs peuvent etre : ‘country’, ‘basin’, ‘river’, ‘station name’, ainsi que des variables. Les variables peuvent être simples ou modifiées par une fonction mathématique parmi les : maximum, minimum, moyenne, total, nombre d’enregistrements, maximum-minimum, maximum-moyenne. Les variables ont le même niveau mais elles ont toutes un niveau inférieur aux champs : ‘country’ etc. Les variables sont aussi influencées par le niveau d’agrégation choisi avec ‘Agr. Level’. L’utilisateur peut demander une limitation des valeurs retournées en imposant des conditions du type ‘Country=France’ ou ‘Date BETWEEN 01/01/80 AND 01/01/90’. Apres avoir été choisis avec ‘Select’ et ‘Function’ les champs de la requête sont additionnés avec le bouton " Add to select list ". Les conditions portant sur les variables sont choisies avec ‘Where’ et additionnés avec le bouton " Add to where list ". Les conditions portant sur des champs de plus haut niveau sont choisies avec ‘Having’ et additionnées avec le bouton " Add to having list ". La période de temps est définie par les cases du cadre " Select Period ". Pour exécuter la requête l’utilisateur doit d’abord la visualiser avec le bouton " Show query ". Cette option est choisie à fin de donner la possibilité à écrire directement une requête dans la case blanche au milieu de la fenêtre et l’exécuter sans avoir à choisir des variables par le programme. Apres avoir visualisé ou écrit la requête vous pouvez l’exécuter avec le bouton " Execute ". Le bouton " Reset " annule les sélections préalables et vide la fenêtre de la requête. Les boutons " Show Graph " et " Show Map " donnent une représentation respectivement graphique et cartographique du résultat de la requête. Vous pouvez copier dans le presse-papiers de Windows le graphique et les données résultantes avec le bouton " Copy to Clip ".

" Import Data "
" Import Data In ACCESS tables " :

Par cette fenêtre sont accessibles plusieurs fonctionnalités :

A partir d’ici sont ajoutées des lignes dans l’inventaire de la base ACCESS. Au cas où il existe déjà une ligne (un enregistrement) portant sur la station dont on veut ajouter un nouveau type de données, il y a deux possibilités :

La première consiste à choisir dans le cadre intitulé " What to import" le nom de la station, la variable et le pas de temps. Si le label ‘’Inventory Entry not Created’’ apparaît vous pouvez créer l’entrée en cliquant sur le bouton " Add new entry in inventory ". Si toutefois la variable n’a pas été encore introduite pour aucune des présentes stations, vous pouvez utiliser le cadre " More new things " pour choisir (ou introduire) la combinaison [station-variable-pas de temps] qui vous est nécessaire. Par contre si la station n’a pas été préalablement définie (tels les coordonnées, l’altitude, le propriétaire, etc.), vous devrez choisir (ou saisir) plusieurs champs supplémentaires. Dans les deux derniers cas, utilisez le bouton " Add new Station in Inventory " pour ajouter l’enregistrement correspondant dans l’inventaire de la base ACCESS. Dans le cas d’une nouvelle variable, faites attention à la formation de l’acronyme. Il devra être composé par les lettres initiales de la variable et la lettre initiale du pas de temps, toutefois l’acronyme ne doit pas doubler un acronyme déjà utilisé (par ex. Turbidité de l’Eau Journalière donnera WTD, alors que nous avons déjà WTD pour Température de l’Eau Journalière). Dans ce cas particulier, vous pouvez prendre la deuxième lettre (ce qui donnera WUD). Toujours au cas où vous ajoutez une nouvelle variable, vous devez mentionner la table correspondante qui sera utilisée pour stocker les données relatives. Les noms des tables commencent par " tbs " (par analogie avec les " tablespaces " dans la base Oracle) et finissent par un chiffre de deux caractères. Il sera nécessaire de choisir un chiffre non-occupé par une combinaison [variable-pas de temps] déjà existante dans la base. Il sera judicieux de planifier à l’avance l’occupation des chiffres par des couples [variable-pas de temps] cf. table chapitre 3.

-Importation de données stockées dans un fichier ASCII. Apres avoir choisi le triplet [station-variable-pas de temps] du cadre supérieur (le label ‘’Has an entry in inventory’’ doit apparaître), il faut choisir le disc, le répertoire et le fichier qui contient les données à ajouter dans la table correspondante. Dans le cadre au milieu, il faut choisir le format correspondant pour la date, le séparateur de champs et l’option entête des champs. Il faut noter que pour l’importation, il est primordial de représenter l’année en quatre chiffres dans le fichier ASCII quand les données contiennent des dates antérieures au 1.1.1930. Sinon vous risquez d’importer ces données comme des données du XXI siècle. Le paramètre régional "symbole décimal" peut s’avérer un problème lors de l’importation de données. Il est conseillé d’utiliser le symbole décimal défini par le système d’exploitation Windows (paramètres régionaux). Par défaut la version française de Windows représente le symbole décimal avec la virgule (ce qui contrarie l’utilisation de la virgule comme séparateur de champs). La procédure d’importation est lancée avec le bouton " Go " et nécessite un temps relativement long.

" Import Data In Rating curve table " :

L’importation de courbes de tarage consiste à choisir le nom de la station concernée, specifier la date fin de validité de la courbe et le nom du fichier contenant les données relatives à la courbe. Le format du fichier comporte : 1 ligne avec le numéro de la station tel qu’il est visible à coté du nom de la station, 2-eme ligne date fin de validité formaté ‘jj/mm/aaaa’, suivent les lignes avec des paires niveau-debit séparés par le séparateur de champs choisi avec ‘Delimiter’. Le fichier doit comporter des paires H-Q en évolution positive pour le niveau de l’eau. Au cas ou la station choisie n’a pas encore une entrée dans le répertoire relative au courbes de tarage, utilisez le bouton " Add New Entry in Inventory " pour créer l’entrée. La lecture de nouvelles données démarre avec le bouton " Go ". Vous devez confirmer ou rejeter l’importation avec " Commit " et " Discard ".

" Map Manage & View "

" Map View "

La fenêtre permet d’effectuer une recherche des stations par pays ou bassin à partir de la carte de la Méditerranée ; de visualiser les données générales relatives à la station, les statistiques de la série ou bien les données de la série choisie (voir les entrées "ACCESS Data View" et  "Oracle Data View"). Pour choisir la station cliquez sur son emplacement sur la carte. Le nom de la station et les types de donées relatives apparaîtront dans le cadre en dessous de la carte (seulement si la base de données contient des données relatives à la station). En cliquant sur le nom, vous aurez l’information générale sur la station (si cette option est choisie dans le cadre droit). En cliquant sur le pas de temps vous aurez soit les infos statistiques, soit la visualisation de la série à partir de la base ACCESS ou de la base Oracle.

" Access Map Manage "

Cette fenêtre donne access aux données à partir des quelles est constituée l’image de la représentation cartographique : les noms des pays, basins versants et rivieres, ainsi que les objets vectoriels pour leur representation sur la carte. L’utilisateur peut ajouter un objet graphique quelconque, mais son image doit être préalablement vectorisée et transformée dans le format propre à MedMap avant d’être importé à partir d’un fichier.

" Info Map "

Cette entrée du menu permet de contrôler les paramètres d’affichage de la carte. Le premier champ contient le nom de la carte. Les quatre suivants les coordonnées des limites de la carte en degrés (latitudes et longitudes minimales et maximales), ainsi que le nom du fichier " gif " contenant le fond de carte pour la représentation graphique. A noter que le suffixe " gif " est rajouté par le programme. Dans le cas commun ce fichier doit être présent dans le répertoire de la base de données.

" Update Access from Oracle "

Cette entrée permet d’actualiser les objets graphiques de la base ACCESS avec des objets nouveaux ou bien modifiés presents dans la base Oracle.

" Oracle Map Manage "
A partir de cette entrée sont effectués les changements des objets graphiques dans la base Oracle. L’option est accessible à l’utilisateur du PRC – Med-Hycos.

" Utilities "

Ces entrées du menu permettent la maintenance de la base ACCESS.

" New Database "

Vous pouvez créer une base de données ACCESS vide, conforme aux logiciels MedDat et MedMap et prête à être utilisée pour stocker des données propres à une utilisation particulière. Toutefois il faudra noter que l’utilisation de bases de données avec un nom différent de " operat.mdb " n’offre pas les avantages de la connexion Oracle. Ceci est fait en accord avec la notion de base de données particulière qui ne se recouvre pas avec les données Oracle et donc n’a pas besoin de transfert de données avec la base Oracle.

" Compact & Repair Database "

Compacte la base ACCESS. Apres un certain temps la base ACCESS est defragmentée et sa taille peut être plus importante que les données le nécessitent. Dans ces cas une défragmentation peut aider à réduire la taille du fichier MDB de 20 a 50%. Au cas où au moment du lancement du programme vous recevez le message ‘Database corrupted’ ou ‘Database needs repair’, cette entrée peut vous aider à réparer la base de données. Ceci peut être le cas après une coupure du courant ou un arrêt de Windows qui n’a pas été géré par le système d’exploitation.

" Make Replica "

Fait une copie sosie de la base de données. Après cette opération, la copie et la base originale vont contenir un champ supplémentaire pour chaque enregistrement et la correspondance entre les deux bases sera actualisée par l’utilisation de l’entrée " Synchronize ". L’idée générale est d’accroître la fiabilité d’utilisation de la base de données ACCESS. Ceci aura comme effet d’accroître considérablement le volume nécessaire pour le stockage des données des deux fichiers (au total 6 fois, par rapport à une seule base ACCESS), et aussi ralentira l’accès aux données de la base ACCESS. Cette fonctionnalité est disponible au cas ou la base de données est convertie avec ACCESS 2000.

" Synchronize "
Synchronise les données de la base sosie avec celles de la base originale. Cette fonctionnalité est disponible au cas ou la base de données est convertie avec ACCESS 2000.

" Help "
" About "

Cette fenêtre montre la version du programme et les informations pour le système d’exploitation Windows.

" Manual "

Cette entrée du menu permet l’ouverture du document contenant le manuel d’utilisation avec Word.

" Readme "
Cette entrée du menu permet l’ouverture du document contenant le fichier readme.txt avec Notepad.


La base de données ACCESS

La structure de la base de données ACCESS est inspirée de la structure de la base Oracle du Centre Pilote Régional du projet MED-HYCOS. Elle comporte des tables analogiques aux ‘’tablespaces’’ utilisés par la base Oracle.

L’inventaire des données est stocké dans la table [HMSCD10_L] (L pour local). Elle comporte une ligne (enregistrement) pour chaque triple station – variable – pas de temps. C’est à dire que sa clé unique est composée des champs correspondant aux trois variables citées. A chaque couple variable - pas de temps correspond dans la même table un nom de table mono-variable (un pas de temps).

Ainsi, chaque enregistrement de la table de l’inventaire donne accès aux données de la station (premier membre du triple) correspondantes à la variable (deuxième membre du triple) au pas de temps désiré (troisième membre) dans la table correspondante (déterminée par les deux derniers membres du triple). La table de l’inventaire contient aussi différentes informations relatives à la station et aux données de la série correspondante (nom de la rivière, du bassin, coordonnées, unité de mesure, etc.). Les tables correspondantes aux couples variable - pas de temps sont composées d’enregistrements avec trois champs : le numéro de la station, la date et la valeur. Leur clé unique comprend les deux premiers champs, ce qui assure le non-dédoublement des enregistrements. Les données manquantes ne sont pas représentées dans la base. Une table supplémentaire contient les données multivariables provenant des stations automatiques (PCD) avant qu’elles soient traitées et reparties dans les tables de type [tbsXX], c’est la table [PCD_TABLE1].

Table [HMSCD10_L]


 
Variable Unité Pas de temps Acronyme Nom de table
Précipitation mm Horaire RAH Tbs21
Précipitation mm Journalier RAD Tbs28
Précipitation mm Mensuel RAM Tbs38
Précipitation cumulée absolue cm Horaire RCH Tbs99
Niveau de l’eau cm Horaire WLH Tbs23
Niveau de l’eau cm Journalier WLD Tbs27
Débit m3/s Horaire WDH Tbs36
Débit m3/s Journalier WDD Tbs25
Débit m3/s Mensuel WDM Tbs26
Débit  m3/s Annuel WDY Tbs35
Température de l’eau °C Horaire WTH Tbs24
Température de l’eau °C Journalier WTD Tbs34
Température de l’air °C Horaire ATH Tbs22
Température de l’air °C Journalier ATD Tbs32
Courbes de tarage   RCD TbsRC

Elle contient un enregistrement par station et par message. Cette structure permet d’économiser beaucoup de place pour des données pas encore validées et donc en état brut. Elle est en relation avec la table [STATIONS], qui contient un enregistrement par station PCD. La table [STATDESC] contient les infos qui décrivent les caractéristiques générales de la station. Les tables [Rivers], [Countries] et [Basins] contiennent les données vectorisés pour les objets graphiques représentés par l’outil MedMap. La table [InfoMap] contient les coordonnées en degrés du rectangle représenté par la carte, ainsi que le nom de la carte et le nom du fichier contenant le fichier bitmap avec le fond de carte. La plus grande partie des requêtes utilisées par le programme sont auto -générées, c’est à dire qu’elles seront refaites au cas où le programme ne les trouverait pas dans la base de données. Ce ne sera pas le cas si une requête a été modifiée manuellement (avec ACCESS). Alors une erreur non - gérée par le système peut survenir et les résultats ne seront pas prédictibles. Les requêtes [Last30days] et [StartEnd], qui sont utilisées pour le rapport général et mensuel (voir l’entrée " ACCESS Inventory " ) sont aussi générées par le programme, mais elles ne porteront que sur les tables citées plus haut. C’est à dire que si une nouvelle variable (et une nouvelle table) est ajoutée à la base, elle n’apparaîtra pas dans les rapports avant que les modifications nécessaires ne soient faites dans les deux requêtes. Ces modifications étant plutôt complexes, il est conseillé de demander un patch pour prendre en compte la nouvelle table (variable).